Informatique

Fiche de formation: Sciences informatiques

Depuis la découverte de l’informatique, de nombreuses activités de la vie courante ont été simplifiés. Actuellement les individus peuvent facilement traiter des informations en se servant des logiciels et des réseaux informatiques. Compte tenu de son évolution, ce système caractérise la majorité des grandes entreprises quel que soit le secteur d’activité.
La formation en informatique à l’ISIG – Kisangani est divisée en trois filières : un côté réseau avec l’installation ou l’administration des équipements; l’autre côté des services informatiques, et un côté application avec la programmation informatique et enfin la gestion industrielle. C’est dans ce secteur divisé en trois parties qu’organise le département informatique aujourd’hui à l’ISIG Kisangani.
Comment devenir Technicien ou ingénieur en informatique?
Retrouvez ici les descriptions de chaque filière de formation organisée à l’ISIG-Kisangani.

Subdivision de la formation


Cette filière est chargée de formation de tout ce qui concerne l’informatique de gestion d’une entreprise, c’est-à-dire principalement la collecte et l’organisation de grandes quantités d’informations, le technicien ou l’ingénieur en informatique de gestion  à la fin de sa formation  aura pour principales missions : • l’analyse des besoins informatiques qui concernent la gestion de l’entreprise ; • l’utilisation de logiciels qui permettent de gérer les données d’une entreprise ; • la formation des utilisateurs aux programmes et logiciels. En effet, au premier cycle, la filière se nomme “Informatique de gestion” à l’issue de laquelle l’étudiant devient Technicien en Informatique de gestion. Par ailleur, au second cycle, il ambrasse la suite de la filière nommée “Conception des Systèmes d’Information” à l’issue de laquelle il devient Ingénieur en CSI. Ainsi, l’étudiant deviendra “Analyste Programmeur” Voir le programme Avant l’ère des CMS et autres progiciels, un programme informatique était généralement développé autour de trois personnes : un chef de projet, un analyste et un développeur. Chacun avait donc un rôle particulier. Dans un souci d’économie, le métier de développeur a fusionné avec celui d’analyste pour former le poste «d’analyste-programmeur». L’analyste-programmeur se charge alors de développer sous la direction du chef de projet, une partie d’un programme voir l’intégralité du logiciel demandé. Pour ce faire, l’analyste-programmeur consulte le cahier des charges composé par le chef de projet. Ainsi, il étudie et décompose les différentes fonctions et usages du programme attendu par le client. Ensuite, il détermine une ou plusieurs solutions techniques avant de développer l’application commandée. Puis, il rédige les fonctionnalités à l’aide de lignes de code dans un langage de programmation particulier (C, C++, VB, PHP, Java, Python, etc.). Enfin, il composera lui même la notice d’utilisation des fonctionnalités relatives à son travail, et effectuera lui même les différents tests, et chasses aux bugs. Lorsqu’il ne s’agit pas d’un nouveau projet, l’analyste-programmeur est chargé de la maintenance ainsi que de la mise à jour de vieux logiciels.

L’Ingénieur réseau est le spécialiste de tous les aspects techniques de la communication. Ses fonctions sont différentes selon qu’il exerce au sein d’une grande entreprise, d’une société de services en ingénierie informatique, d’une entreprise de services numériques ou d’une entreprise de télécoms, mais sa polyvalence lui permet de s’adapter aux différents postes qu’il peut occuper. Dans une entreprise, l’Ingénieur réseau est chargé de mettre en œuvre, gérer et améliorer tous les réseaux de communications : téléphonie, internet, intranet… En anticipant sur les attentes des usagers, il veille à l’efficacité et à la parfaite adaptation du matériel et des logiciels et à leur constante évolution au regard des besoins. Il procède à l’installation d’outils plus performants tels de nouveaux serveurs ou antivirus. Employé par une entreprise de télécoms, l’Ingénieur réseau peut avoir des missions de recherche et de développement qui consistent en l’expérimentation de nouvelles technologies, de nouveaux équipements et services de télécommunications.

Qualités et compétences nécessaires

La parfaite connaissance des technologies les plus sophistiquées est la première des qualités attendues chez un Ingénieur réseau. Il maîtrise complètement les outils de gestion, d’administration et les systèmes d’exploitation. Il doit posséder une culture scientifique étendue qui lui permet une mise à jour régulière de ses connaissances dans ce secteur en constante évolution. Le contact avec différents partenaires nécessite d’excellentes capacités relationnelles ainsi que des facultés d’adaptation. Il doit faire preuve de rigueur et de méthode ainsi que d’une bonne maîtrise de l’anglais.